Quel bac faut-il faire pour devenir avocat ? 3 points clés à connaître

Vous rêvez de plaider au tribunal, de défendre des causes justes et de porter la robe noire ? Le métier d’avocat est fait pour vous ! Mais avant de pouvoir exercer cette profession passionnante, il vous faudra franchir plusieurs étapes, à commencer par le baccalauréat. Alors, quel bac faut-il faire pour être avocat ? Faut-il obligatoirement passer un bac spécifique ? Peut-on devenir avocat sans le bac ? Et après le lycée, quel cursus suivre pour atteindre votre objectif ? Découvrez les réponses à ces questions en 3 points clés.

L’essentiel à retenir

  1. Il n’y a pas de bac spécifique pour devenir avocat, mais un bac général (S, ES ou L) est recommandé, avec des spécialités comme humanités/littérature, langues, maths, histoire-géo/sciences po, ou SES.
  2. Il est possible de devenir avocat sans le bac, en passant par la capacité en droit, une formation de 2 ans qui permet d’acquérir des bases juridiques.
  3. Après le bac, il faut obtenir un master de droit (bac+5), passer l’examen d’entrée au CRFPA, puis suivre une formation de 18 mois dans une école d’avocats.

Le choix du bac : important mais pas décisif

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’existe pas de bac « droit » qui serait un passage obligé pour devenir avocat. En réalité, vous avez le choix entre trois baccalauréats généraux : le bac S (scientifique), le bac ES (économique et social) et le bac L (littéraire). Parmi ces trois filières, le bac ES semble le plus pertinent pour se préparer à des études de droit, car il comprend des matières comme les sciences économiques et sociales (SES) et les mathématiques, qui permettent de développer des compétences utiles pour un futur juriste (analyse, synthèse, rigueur, logique).

Mais les bacheliers S et L ont aussi de sérieux atouts à faire valoir. Avec un bac S, vous aurez acquis une solide méthode de travail, un esprit logique et de bonnes capacités de raisonnement. Le bac L, quant à lui, vous permettra de mettre en avant vos qualités rédactionnelles et votre culture générale, des points forts pour réussir dans la profession d’avocat. Si vous optez pour un bac général, pensez à choisir des spécialités en lien avec le droit comme :

  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Mathématiques
  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Sciences économiques et sociales
Bon à savoir
L’essentiel est de choisir un bac général, considéré comme plus adapté qu’un bac technologique (STMG par exemple) pour poursuivre de longues études supérieures comme celles de droit.

La capacité en droit : une alternative pour devenir avocat sans le bac

Vous voulez devenir avocat mais vous n’avez pas le bac ? Rassurez-vous, il existe une autre voie d’accès aux études de droit : la capacité en droit. Cette formation, dispensée dans les universités, s’adresse aux personnes âgées d’au moins 17 ans et leur permet d’acquérir en 2 ans les bases juridiques nécessaires pour poursuivre un cursus universitaire dans le droit.

Après la capacité, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Si vous obtenez 10/20 de moyenne, vous pourrez vous inscrire en 1ère année de licence de droit. Avec 15/20 ou plus, vous accéderez directement à la 2e année de licence. Une autre option est d’intégrer un DUT carrières juridiques. Mais dans tous les cas, le chemin sera plus long que pour un bachelier : il vous faudra ensuite obtenir un master (bac+5) et passer l’examen du CRFPA, indispensable pour devenir avocat.

Exemple : Après un bac STMG, Julie a choisi de passer la capacité en droit. Grâce à son travail acharné, elle a obtenu 16/20 de moyenne, ce qui lui a permis d’intégrer directement la 2e année de licence de droit. Elle a ensuite poursuivi jusqu’au master 2 avant de réussir l’examen du CRFPA.

Après le bac : cap sur le master de droit et l’examen d’entrée au CRFPA

Une fois votre bac (ou votre capacité) en poche, direction la fac de droit ! Il faudra d’abord décrocher votre licence (bac+3) qui vous permettra d’acquérir les fondamentaux dans les principales matières juridiques : droit civil, droit pénal, droit administratif, droit des affaires… Vous passerez ensuite en master 1 (bac+4), où vous pourrez commencer à vous spécialiser. C’est le niveau minimum requis pour passer l’examen d’entrée au CRFPA (centre régional de formation professionnelle des avocats).

Cet examen, aussi appelé « pré-CAPA », comporte des épreuves écrites et orales destinées à évaluer vos connaissances juridiques et vos compétences pour exercer la profession d’avocat :

  • Une note de synthèse
  • Une épreuve en droit des obligations
  • Une épreuve de procédure
  • Une épreuve orale de mise en situation professionnelle
  • Un oral de langue étrangère
À noter
Pour mettre toutes les chances de votre côté, mieux vaut aller jusqu’au master 2 (bac+5), idéalement avec une spécialisation en droit des affaires, droit social, droit fiscal… Pendant vos études, il sera aussi très formateur de faire des stages en cabinet d’avocats.

Les qualités et compétences clés de l’avocat

On l’a vu, le chemin est long et semé d’embûches pour devenir avocat. En plus des connaissances juridiques, cette profession exige de solides compétences :

  • Expression écrite et orale
  • Capacités d’analyse et de synthèse
  • Rigueur et méthode
  • Logique et raisonnement
  • Culture générale

Il faudra aussi cultiver des qualités humaines comme l’écoute, l’empathie, la psychologie, l’aisance relationnelle. Car être avocat, c’est avant tout savoir créer un climat de confiance avec ses clients, comprendre leurs problématiques et trouver des solutions adaptées.

Bon à savoir : si le droit est votre passion mais que vous hésitez à faire tout ce cursus, sachez qu’il est possible de devenir juriste en entreprise avec « seulement » un bac+5. Vous ne plaiderez pas au tribunal, mais pourrez quand même exercer des missions passionnantes !

Vous aimerez aussi...